Game Sup, l’école Lyonnaise spécialisée des les métiers du jeu vidéo

Classe prépa
58 Avenue Debourg
69007 LYON

Bachelors
91 Cours Charlemagne
69002 LYON

 

Contact
04 26 78 60 33
Ouvert du lundi au vendredi :
9h30 – 12h30 13h30 – 16h30

Le Game Designer et les métiers du Game Design

LE GAME DESIGNER EST LE GARANT DE l’EXPERIENCE DE JEU 

Il est le responsable du ludique d’une œuvre. Ses moyens pour y parvenir sont les mécaniques de jeu, le travail sur la motivation joueur, la prise en main rapide et efficace du jeu développé, la gestion de la difficulté, les tests joueurs etc….

Les mécaniques de jeu (ou game mechanics) sont les possibilités d’interactions que le Game Designer offre aux joueurs dans le monde qu’il crée.

Le Game Designer joue un rôle capital au cœur de l’industrie du jeu vidéo. Véritable metteur en scène ludique, il doit créer, développer, agencer et imbriquer les mécaniques de jeu pour faire vivre une expérience unique aux joueurs, ni trop dure ni trop facile, en adéquation avec leurs attentes.

En plus d’être créatif, le Game Designer doit être force de proposition pour développer un Game Play innovant et interactif. Il doit savoir travailler en équipe et répondre aux contraintes éditoriales afin d’élaborer une œuvre commune qui sera originale et divertissante.

En tant que concepteur de jeu vidéo, le Game Designer doit aussi être en adéquation avec le public visé. Il doit en tant que professionnel savoir s’adapter au public visé qu’il soit hardcore gamer ou casual gamer.

Beaucoup d’heures de jeu, d’analyse, d’essais, d’études de genre, d’expérimentations ainsi que beaucoup de travail personnel seront nécessaires pour créer une bonne expérience pour les joueurs.

Avoir des idées, c’est bien ! Arriver à les canaliser dans un cadre, c’est beaucoup mieux.

EN SAVOIR PLUS SUR LE GAME DESIGN ET LES METIERS DU GAME DESIGN

Comme vu précédemment Le Game Designer est le garant de l’expérience de jeu. Il est le responsable du ludique d’une œuvre. Ses moyens pour y parvenir sont les mécaniques de jeu, le travail sur la motivation joueur, la prise en main rapide et efficace du jeu développé, gestion de la difficulté, les tests joueurs etc… De nombreux outils sont mis à sa disposition pour l’aider dans son métier de Game Designer ou plutôt dans les métiers du Game Design. Car depuis de nombreuses années les métiers du jeu vidéo ont changé.

On observe une véritable mutation perpétuelle au sein d’une industrie innovante et agile qui doit faire face à de nouveaux systèmes économiques et aux nouvelles façons de jouer. On ne consomme plus le jeu vidéo comme avant. Les métiers du Game Design ont évolué et évoluent sans cesse au fil des générations de consoles, des media numériques, des générations de joueurs.

Dans les années 80, le métier de Game Designer n’existait pas ou n’avait pas la forme que nous lui connaissons aujourd’hui. Le jeu vidéo existait depuis beaucoup plus longtemps, mais les années 80 et surtout 90 ont permis à l’industrie du jeu vidéo d’évoluer et de passer à l’âge adulte pour se poser des questions et mettre en place des méthodes de travail pour améliorer de façon efficace la production de jeux vidéo.

Pour les premiers jeux vidéo, le réglage de la difficulté était à la discrétion des programmeurs de l’époque. Rares étaient les procédures de tests. Elles étaient la plupart du temps ignorées. La cible joueur visée était souvent la même, le concepteur lui-même !

A force de jouer et de régler la difficulté en continue par la même personne, des jeux vidéo moins accessibles dont la difficulté était bien trop élevée sont apparus.

Aujourd’hui l’équipe de Game Design prend beaucoup plus soin de ses joueurs. Ils sont d’ailleurs au cœur de la création. Un persona (le joueur que l’on cible) est fait avant de se lancer dans la production. Les Game Designers sont aidés aujourd’hui dans certains studios par des psychologues, des ergonomes.

Dans l’industrie, cette ancienne période est appelée la méthode garage. Il n’était pas rare que certains jeux vidéo soient faits par deux voire une seule personne ayant de bonnes connaissances en informatique. Programmer était une activité ou un métier beaucoup plus rare qu’aujourd’hui. Les écoles de jeu vidéo n’existaient pas, encore moins les formations spécialisées en Game Design !

La qualité graphique était moindre. Une équipe de Game Artists n’était pas nécessaire pour réaliser des graphismes en pixel au début, car très rapidement certains jeux ont mis graphiquement la barre très haute et l’industrie a été obligée de monter le niveau pour des consommateurs de plus en plus exigeants. C’est dans les années 90 que beaucoup de choses ont évolué et ont été mises en place.

De moins en moins de personnes pensent aujourd’hui qu’il faut savoir dessiner pour être Game Designer. Ça n’a pas toujours été le cas. Lorsque le terme Game Design est arrivé dans l’industrie du jeu vidéo, le public néophyte pensait qu’il fallait des notions de dessin pour être Game Designer. Heureusement que cela est faux, je n’aurais jamais pu exercer le métier de Game Designer vu mon niveau de dessin !

Les années 2000 ont aussi énormément bouleversé les métiers du Game Design. Il était beaucoup plus courant d’avoir plusieurs postes pour un même corps de métier. Des branches de spécialisation sont apparues.

Avant Game Design et Level Design n’étaient pas des notions différentes. Le Game Designer faisait obligatoirement le Level Design. Les productions devenant de plus en plus grandes et les studios beaucoup plus organisés, des métiers spécialisés sont apparus.

Il y a désormais des Game Designers et des Level Designers. Je ne dis pas qu’à cette époque les professionnels de l’industrie faisaient n’importe quoi, mais il a fallu apprendre de façon empirique en essayant. J’ai écrit mon premier Game Design en 1994. Ma méthodologie de travail et mes réflexions ludiques ont littéralement changé depuis. J’aborde toujours la même problématique, autrement dit faire un jeu de bonne qualité, mais ma méthodologie de travail a aujourd’hui évolué. Je peux vous garantir qu’en plus de 20 ans beaucoup de choses ont changé.

Tout dépend aussi de la taille et des moyens du studio. Si vous travaillez dans une petite structure, il est fort possible que le Game Designer soit aussi le Level Designer, voire aussi la personne qui s’occupe du son si le studio est tout petit.

Les petites productions indépendantes ont souvent une personne qui fait le rôle de Game Designer, Level Designer et Directeur créatif. Un bon nombre de mes anciens élèves qui sont dans des structures d’une vingtaine de personnes ou moins peuvent en témoigner. Lorsque nous sommes sur des productions plus grandes avec des équipes plus grosses, c’est moins le cas.

Pour le AAA c’est encore plus spécialisé. Pour des jeux comme The Crew du studio Ivory Tower vous allez avoir des Missions Game Designer. Pour Dishonored pour Arkane Studios vous allez avoir des levels Architects. Métiers spécialisés qui n’existaient pas il y a quelques années. Nous pouvons aussi citer les métiers d’Economic Designer, background designer, GUI designer, game play programmeur, level builder.

Nos formations de jeu vidéo ont elles aussi évolué en même temps que l’industrie vidéo ludique. Elles sont obligées de suivre le mouvement. J’ai écrit pendant des années pour de nombreuses écoles des programmes Game Design et Game Art et j’écris encore les programmes pédagogiques au quotidien. Je suis obligé de régulièrement mettre à jour les cours car les méthodes de travail évoluent. Les professionnels me font part des nouvelles méthodes, des nouveaux outils utilisés, des nouvelles tendances de production etc…Et si les métiers du Game Design évoluent, les formations Game Design doivent aussi évoluer en parallèle pour ne pas proposer des étudiants en Game Design ‘Has Been’ sur le marché du travail.

Cela change tellement rapidement que beaucoup de mes anciens élèves en poste aujourd’hui dans de très grandes sociétés ou PME innovantes me rapportent des méthodes nouvelles mises en place, ce qui fait parfois débats autour des métiers et de la méthodologie de l’industrie du jeu vidéo.

Il y a des matières qui n’étaient pas aux programmes avant, comme les cours sur l’UX (user expérience) Data analyse, modèle économique Freemium, expérience Réalités virtuelles, augmentées, ergonomie, story telling. En douze ans de programme, je l’ai réécrit 12 fois et ce n’est pas fini.

Les outils de production ont changé aussi. Avant il fallait faire un moteur de jeu de A à Z. Aujourd’hui des solutions déjà bien abouties sont proposées. Unity, Unreal Engine permettent de faire des jeux vidéo avec beaucoup plus de facilité qu’avant. D’ailleurs, potentiellement tout le monde a aujourd’hui les moyens de faire du Game Design chez lui et aller plus loin en faisant un petit prototypage grâce à ces outils aujourd’hui gratuits.

Le fait que nous ayons aujourd’hui de puissants outils de production de jeu vidéo gratuits était inimaginable il y a 20 ans.

Attention ! Dans les grandes productions de jeu vidéo le moteur interne est la plupart du temps propriétaire, c’est-à-dire qu’il a été développé par les programmeurs en interne pour pouvoir répondre aux problématique concrètes du jeu vidéo en cours de développement.

Parfois vous travaillez avec des studios qui ont ‘customisé’ les moteurs de jeu vidéo existants pour s’adapter et donner des outils de travail au Game Designers, Level Designers et Artists tellement ciblés pour leur production que vous ne trouverez ses outils que chez eux.

Quoiqu’il en soit, le Game Designer fait partie de l’équipe Game Design. Il participe au sein d’une équipe à la création d’une expérience de jeu qui conviendra le mieux aux joueurs ciblés dans un temps donné.

Le plus dur dans ce métier est de faire un jeu pour les autres. Car s’oublier en tant que joueur est la base pour être un bon Game Designer en adéquation avec le type de joueurs visés.

Si votre actuel ou futur métier est de faire des jeux vidéo, alors jouez à tout type de jeux pour prendre le maximum de level up !

Le métier de Game Designer a beaucoup évolué et évolue encore !

Cette industrie est tellement jeune qu’elle doit encore grandir. Quand je regarde de plus près, je me dis que je ne connais encore aucun retraité du jeux vidéo parmi toutes mes relations. Il faut dire que je ne suis pas pressé d’être un Game Designer à la retraite…

Bruno MARION

Directeur pédagogique et directeur de studio de jeu vidéo

BRUNO

LOGO_CONTOUR_VIOLET_Plan de travail 1 copie 4

Bruno est le créateur, président, directeur pédagogique de Game Sup…. Bon après, ce n’est pas parce qu’il a tous ces titres qu’il ne te parlera pas, bien au contraire. Bruno a à cœur d’échanger avec les élèves, c’est d’ailleurs avec lui que tu passeras ton entretien de candidature. C’est aussi lui qui organise ton planning avec l’aide de Guillaume, notre responsable section Game Design. A part ça, Bruno c’est un peu notre doyen, il a + de 20 ans d’expériences dans le jeu vidéo mais notre esprit créatif ne s’en arrête pas là car il a aussi créé un studio de jeu vidéo au sein même de Game Sup !

AURELIE

LOGO_CONTOUR_VIOLET_Plan de travail 1 copie 4

Aurélie est la directrice de Game Sup. Avec l’aide de Mélanie, sa super assistante, c’est elle qui va gérer le suivi de ton dossier mais aussi les relations humaines avec les étudiant.e.s. Elle supporte également Bruno et sa non-appétence pour l’administratif ce qui mérite une médaille. Son bureau principal est situé à Debourg dans les classes prépas afin de mieux apprendre à te connaître dès que tu arrives à Game Sup. Elle passe aussi pas mal de temps au Bachelor à Confluence ce qui lui permet de continuer à voir tou.te.s les étudiant.e.s. Elle fait également le lien avec le BDE pour organiser des soirées à l’école ou des game jam.

Prise de RDV

LOGO_CONTOUR_VIOLET_Plan de travail 1 copie 4